Un régime sans glucide pour perdre du poids ?

Le régime sans glucide est un gros classique…Mais est-il vraiment efficace ? Voyons ça tout de suite !

Pour commencer : Les glucides ne sont pas mauvais pour la santé et ils ne font pas grossir.

Dans l’absolu, AUCUN ALIMENT NE FAIT PLUS GROSSIR QU’UN AUTRE.

Ce qui fait grossir, en revanche, c’est un surplus calorique. Dans notre article intitulé « Comment perdre du poids rapidement et durablement« , nous expliquons que tout se résume à :

– Nombre de calories consommées + nombre de calories dépensées.

Pour perdre du poids, il faut simplement créer un déficit calorique. Autrement dit, vous devez dépenser plus de calories que vous n’en consommez afin de forcer le corps à puiser dans ses réserves.

Que tel ou tel aliment soit une source de glucides, cela n’a donc pas d’impact direct.

En revanche, il faut savoir que certains aliments sont plus chargés en calories que d’autres. Et les les aliments riches en glucides en font partie. Mais ce n’est pas tout. Les glucides ont une autre particularité : Ils sont utilisés par le corps pour fournir une énergie immédiate. Si cette énergie n’est pas utilisée, elle est directement stockée.

Bien comprendre les glucides et leur rôle dans la prise de poids

Les féculents comme le pain, les pâtes et les pommes de terre sont en effet des glucides,

Les glucides sont un type de nutriment composé de sucres simples (monosaccharides) qui se lient ensemble pour former des molécules complexes.

Selon la façon dont les sucres sont combinés, ils peuvent créer des disaccharides (sucres doubles comme le lactose et le saccharose), des oligosaccharides (sucres à chaîne courte appelés glycoprotéines et glycolipides) et des polysaccharides (sucre à chaîne longue comme l’amidon et la cellulose).

Lorsque vous mangez des glucides comme de l’amidon ou du sucre, votre corps les transforme en glucose comme carburant.

Certains aliments riches en glucides se décomposent plus rapidement que d’autres et, ce faisant, provoquent une hausse soudaine de la glycémie. Nous mesurons ces pics à l’aide d’un système appelé index glycémique (IG).

Le fait est que beaucoup d’entre nous mangent plus de glucides que notre corps ne peut en absorber. Nous pouvons le constater chez les diabétiques qui mangent trop d’un certain aliment et perdent le contrôle de leur glycémie.

L’objectif d’un régime pauvre en glucides est donc de réduire la consommation de glucides pour contrôler notre IG, tout en maintenant une bonne nutrition et en réalisant une perte de poids durable. C’est pour ça qu’une suppression drastique peut en effet entraîner des pertes de poids rapides.

Les personnes qui sont vraiment en surpoids peuvent perdre facilement 1 kilo par semaine juste en supprimant les glucides.

Cependant, cela ne suggère pas l’élimination totale des glucides.

Les glucides sont importants pour votre santé sans eux, vous auriez de la difficulté à fonctionner. Un régime à faible teneur en glucides signifie simplement que vous maintenez l’apport idéal pour assurer le bon fonctionnement de votre corps avec tous les hauts et les bas qui viennent avec l’excès.

Est-ce qu’un régime sans beaucoup de glucide peut m’aider à perdre du poids ?

Oui, en effet, un régime pauvre en glucide peut faciliter la perte de poids. Mais encore une fois, il ne s’agit aucunement de les supprimer entièrement de votre alimentation. Notre corps a besoin de cet apport, il faut donc simplement le répartir intelligemment.

A quoi ressemble un régime pauvre en glucide

Vous allez typiquement chercher à prioriser les sources de protéine. Votre but est de perdre un maximum de gras tout en conservant un maximum de muscle (de masse sèche). Cela passe donc par des régimes basés sur les viandes blanches, oeufs, poissons.

Concrètement, les féculents vont être remplacés par les fruits et les légumes. Vous allez donc augmenter les quantités de légumes et de fruits à chacun de vos repas.

Autre détail important : evitez absolument les boissons sucrées de type sodas. Ces boissons sont extrêmement riches.

Connaissez vos limites

Chacun de nous a un degré différent de tolérance aux glucides. Avec l’âge, cette tolérance a tendance à diminuer, ce qui peut entraîner des « montagnes russes » de la glycémie, en particulier si nous maintenons les mêmes régimes à haute teneur en glucides. Dans certains cas, une personne peut développer une résistance à l’insuline ou se rapprocher du pré-diabète.

Les plans qui visent à vous aider à trouver votre niveau optimal de glucides recommandent habituellement de réduire les glucides à un niveau assez bas, puis d’ajouter graduellement les glucides jusqu’à ce que certains ou tous les éléments suivants se produisent.

En savoir plus :

Le rôle des glucides dans l’organisme – La Nutrition

Quel est le rôle des glucides ? – Cosmopolitan

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *